youtube

Notre point de vue

Les Français s’intéressent au gluten sans pour autant l’exclure de leur alimentation

Nous avons tous entendu parler du gluten ces dernières années. Il est largement médiatisé, notamment sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, les professionnels de santé déclarent être plus souvent questionnés par leurs patients sur la nécessité ou non d’éviter le gluten dans leur alimentation.

Depuis 2011, le gluten est un sujet qui ne cesse d’intéresser les Français [1]. Mais les pratiques alimentaires démontrent qu’ils ne sont pas pour autant si inquiets que ça.

Si 95 % des Français ont déjà entendu parler du gluten, seuls 40% d’entre eux savent que le gluten est constitué de protéines [2]. Pour autant, environ trois quarts des Français savent que le gluten est issu de céréales et produits céréaliers. Ils évoquent spontanément le blé, la farine et le pain comme étant des produits associés au gluten.

Si la perception du gluten est encore contrastée, la majorité des Français (72%) a un avis positif ou neutre à ce sujet.

Cette neutralité se traduit notamment par le fait que 68 % des Français n’aient jamais entrepris de régime sans gluten et n’envisagent pas de le faire. Et bien qu’un tiers de la population envisagerait d’adhérer à un tel régime, un chiffre tout de même élevé, on estime aujourd’hui à seulement 1,6% le nombre de personnes suivant effectivement un régime sans gluten [3].

Une nécessité d’être mieux informé

Aujourd’hui sur le web, et plus particulièrement sur Twitter, Instagram ou encore sur les blogs, la majorité des publications sur le gluten est liée à des considérations santé, bien-être, et à un certain style-art de vivre.

Il n’est donc pas surprenant de retrouver parmi les principales raisons évoquées par les personnes souhaitant éliminer le gluten de leur alimentation les motivations de « rester en forme », et de « maigrir » [3].

Des interrogations et des idées reçues subsistent : 71% des professionnels de santé indiquent par exemple avoir déjà eu à répondre à des questions sur le gluten lors de consultations5. Un chiffre en augmentation ces dernières années. Le souhait de la population de pouvoir mieux appréhender cette thématique est donc manifeste.

Un régime sans gluten strict est en effet très contraignant et peut entraîner des risques de déséquilibres nutritionnels. Dans le cas d’une intolérance (maladie coeliaque) ou d’une allergie au gluten, le seul traitement consiste à suivre ce régime strict et à vie. Les produits « sans gluten » peuvent être perçus comme associés au bien-être, à la bonne santé, voire à la minceur, alors qu’ils devraient être d’abord destinés aux malades [4].

L’enjeu aujourd’hui est donc de pouvoir faire converger les différentes sources d’informations existantes, d’améliorer les connaissances sur le gluten, et de réussir à nouer un dialogue objectif autour du gluten, avec l’ensemble des parties-prenantes (scientifiques, professionnels de santé, patients, consommateurs, professionnels de la filière céréalière…)

En résumé :

  • Depuis plusieurs années maintenant, le sujet du gluten intéresse particulièrement les Français.
  • Un certain nombre de relais, défiants vis-à-vis du gluten, prennent la parole sur le web et les réseaux sociaux, associant le plus souvent le régime sans gluten à un mode de vie sain.
  • La majorité des Français conserve cependant une opinion positive ou neutre de ces protéines issues de certaines céréales.
  • Ainsi, la plupart d’entre eux n’ont pas et n’envisagent pas d’entreprendre un régime sans gluten.
  • Dans le cas d’une intolérance (maladie coeliaque) ou d’une allergie au gluten diagnostiquée par un médecin, le seul traitement consiste à suivre un régime sans gluten strict et à vie.

[1] Tendances relevées grâce à l’outil d’analyse Google trends
[2] Étude Occurrence, Les Français et le gluten, 2015.
[3] Enquête CCAF 2013-2016, Credoc
[4] Etat des lieux « Le gluten », FFAS, 2016.