youtube

Notre point de vue

L’évolution de la consommation de produits céréaliers impacte la consommation de gluten

Les céréales sont au coeur de l’alimentation de nombreuses populations. Pain, pâtes, biscuits… la demande en produits céréaliers croît d’années en années en Europe, et particulièrement en France.

Le blé tendre est la céréale la plus produite en France (1)

Sur l’ensemble des fermes françaises, 54% cultivent des céréales, soient un peu plus de 256 000 exploitations concernées. Elles sont majoritairement situées en Nouvelle-Aquitaine, dans le Grand-Est et dans les Hauts-de-France, et produisent principalement du blé tendre, du maïs, de l’orge et du blé dur.

Environ 36% du blé tendre qui pousse en France est exporté à l’étranger sous forme de grains. À l’intérieur du pays, son principal débouché est l’industrie de l’alimentation animale (18% de la production) suivie de la meunerie (16 %). Les farines sont ensuite utilisées pour la fabrication de pain, de biscuits, pâtisseries, viennoiseries…

Les Français consomment de moins en moins de pain ; un produit pourtant symbole de la culture alimentaire française.

La consommation de pain a fortement diminuée depuis les années 1950. Et depuis 2013, la baisse de cette consommation s’est encore accentuée. Par le passé, les Français consommaient ainsi en moyenne 325 g de pain par jour. Aujourd’hui, seuls 33 % d’entre nous en consomment à chaque repas, avec une moyenne de 103 g de pain consommés par jour et par adulte de plus de 20 ans (moins d’1/2 baguette). (2)

75 % des Français consomment du pain au moins une fois par jour. (3)

Il semblerait que la consommation de produits de panification à base de céréales complètes a augmenté ces dernières années. (3)

Les autres produits à base de blé toujours autant plébiscités par les Français

Les produits céréaliers les plus consommés en France, après le pain, sont les biscuits et gâteaux (9,5 kg consommés par personne et par an), les pâtes (8 kg/pers/an) et le couscous (1,5 kg/pers/an). (4) Depuis 2006, on note toutefois une augmentation de la préférence pour d’autres produits céréaliers : les viennoiseries et les pâtisseries, ou encore les pizzas et les tartes. (3)

Une consommation objective de gluten qui reste encore difficile à évaluer

Par définition, les produits céréaliers élaborés à partir de blé, d’orge, de seigle ou d’avoine contiennent du gluten. Le pain constitue la première source de gluten de l’alimentation des Français, mais bien d’autres aliments en contiennent (cf. schéma ci-après, FFAS 2016)

Compte-tenu de l’évolution de la consommation des produits céréaliers, la consommation de gluten a certainement évolué ces dernières années. Un Français consommerait en moyenne 1,55 g de gluten/jour, soit 569 g/an ; un chiffre en forte baisse, principalement en raison de la diminution importante de la consommation de pain depuis les années 1950. (5)

Ce chiffre reste néanmoins à confirmer en raison de la grande diversité de produits qui contribuent aux apports en gluten dans l’alimentation des Français.


[1] Passion céréales – Des chiffres et des céréales – Édition 2017
[2] Credoc Observatoire du pain 2016/2017.
[3] ANSES – Étude individuelle nationale des consommations alimentaires 3 – Rapport d’expertise collective Juin 2017
[4] Passion Céréales, Des chiffres et des céréales – Édition 2016.
[5] FFAS. État des Lieux sur le gluten. 2016.