youtube

Notre avis d'expert

Précisions du Comité sur l’article épinglé

L’article que nous relayons ici a été rédigé par PR Newswire, une plateforme multimédia en ligne qui produit et relai de l’information variée, non exclusivement scientifique. Dans cet article, les auteurs ont repris les grandes conclusions d’un travail initialement conduit par l’ESPGHAN (Société européenne de gastroentérologie, hépatologie et nutrition pédiatrique). Le texte de référence ayant été rédigé initialement en anglais, il nous paraissait important de revenir sur certaines formulations dans cet article, dont la justesse scientifique a pu être altérée lors de l’étape de traduction du texte.

Deux points en particulier méritent selon nous des précisions :
 
1) « Beaucoup de produits contenant du gluten – en particulier les pains, les pâtes, les pizzas et les farines – contiennent également trois fois plus de protéines que leurs équivalents sans gluten. »

Commentaire du Comité d’Experts d’Initiative Gluten :

Cette affirmation doit être nuancée. En effet, si l’on considère que la teneur en protéines moyenne des farines de riz et de maïs est d’environ 7%, alors que celle des farines de blé est de 11%, la différence de teneur en protéines entre les produits avec et sans gluten est plutôt de l’ordre de 30-40%. De plus, dans les produits sans gluten, cette baisse de teneur en protéines peut-être partiellement compensée par l’ajout de farines de légumineuses (par exemple farine de pois-chiche, lupin, etc).

2) « Les pâtes sans gluten ont un contenu significativement plus bas en sucres et en protéines. »

Commentaire du Comité d’Experts d’Initiative Gluten :

Les pâtes sans gluten ne sont pas moins riches en glucides. Au contraire, la substitution du blé par le riz ou le maïs dans les produits sans gluten peut conduire à une augmentation de leur teneur en glucides, notamment en sucres facilement digestibles. En conséquence, ces substituts sans gluten présentent généralement un indice glycémique plus élevé, dont la consommation sur le long terme entraîne un risque accru de diabète de type 2. En outre, la teneur en fibres des pâtes sans gluten est moins élevée que celles des pâtes traditionnelles à base de blé dur.

Signé : Le Comité d’Experts d’Initiative Gluten.