youtube

Notre point de vue

Régime sans gluten chez l’enfant, une indication médicale indispensable

Le régime sans gluten pourrait-il prévenir l’apparition d’une allergie au gluten de blé ou d’une maladie cœliaque chez l’enfant, le soulager de ses troubles digestifs ou, tout simplement, lui offrir une meilleure santé ? Pédiatres et scientifiques apportent aujourd’hui des réponses à ces interrogations.

Pour les enfants atteints de la maladie cœliaque ou allergiques au gluten de blé, le régime sans gluten représente le seul et indispensable traitement. Mais aujourd’hui, certains parents font suivre un tel régime à leur enfant, sans justification ni suivi médical.

Malades cœliaques : des risques limités pour vos enfants

La composante génétique de la maladie cœliaque peut effectivement être transmise de parent à enfant. Mais on constate qu’un enfant dont un parent est cœliaque n’a que 10% de risque d’en être également atteint[1]. L’enfant n’a donc pas à suivre un régime sans gluten sans examens médicaux préalables. Par ailleurs, durant la diversification alimentaire (lorsque le bébé passe du lait à l’alimentation solide entre 4 et 18 mois), retarder le moment où l’on va introduire, progressivement et en petites quantités, des aliments contenant du gluten dans l’alimentation ne semble pas avoir d’incidence sur la probabilité d’apparition de la maladie coeliaque[2]. En 2016, les recommandations concernant l’introduction du gluten chez les nourrissons, dans le but de prévenir l’apparition de la maladie cœliaque, ont même été reconsidérées par la Société Européenne de Gastroentérologie, Hépatologie et Nutrition Pédiatrique (ESPGHAN), celle-ci reconnaissant l’impossibilité de prévenir la maladie par des mesures nutritionnelles, y compris par l’allaitement.

Si vous êtes cœliaque et craignez que votre enfant le soit, consultez un médecin qui pourra voir avec vous s’il y a lieu d’effectuer des examens médicaux.

Troubles digestifs : de nombreuses autres causes que le gluten

Les maux de ventre chroniques ou répétés sont fréquents chez l’enfant (10 à 30% des enfants concernés selon les études[3]) et sont la plupart du temps « fonctionnels ». Beaucoup d’autres raisons que la sensibilité au gluten de blé peuvent en être la cause[4]. Une étude d’envergure, réalisée auprès de plus de 1100 enfants sans maladie cœliaque ni allergie au gluten de blé, mais souffrant de troubles digestifs chroniques[5] a ainsi montré que dans près de 97% des cas, leurs inconforts n’étaient en fait pas associés à la consommation de gluten de blé. Au final, la sensibilité au gluten non coeliaque a été reliée à ces troubles digestifs chez moins de 1% des enfants inclus dans l’étude.

« Sans gluten » : un encadrement médical nécessaire

Comme pour tout régime restrictif, un régime sans gluten non encadré par un professionnel de santé peut provoquer des déséquilibres alimentaires sérieux, d’autant plus chez un enfant en pleine croissance. Il risque en effet d’être trop riche en graisses et en sucres et pauvre en vitamines, minéraux et fibres[6]. Le Fonds Français pour l’Alimentation et la Santé affirme à ce sujet[7] : « La décision des parents de soumettre leurs enfants, même asymptomatiques, à un régime sans gluten, sur la base de la croyance en des effets bénéfiques de ce régime et sans suivi médical ou diététique, est une pratique contestable pouvant entraîner des problèmes de santé pour les enfants ». Un article publié en 2016 dans une revue de pédiatrie américaine et se basant sur de nombreuses études récentes[8] déclare également que le régime sans gluten n’a pas sa place chez les enfants en-dehors du traitement de la maladie cœliaque et de l’allergie au gluten de blé.

Sources : [1] Singh P, Arora S, Lal S, Strand TA, Makharia GK. Risk of celiac disease in the first- and second-degree relatives of patients with celiac disease : a systematic review and meta-analysis. Am J Gastroenterol 2015; 110:1539-48. [2] Comité de nutrition de la Société française de pédiatrie : Diversification alimentaire : évolution des concepts et recommandations. Archives de Pédiatrie 2015;22:457-460. [3] King S et al. The epidemiology of chronic pain in children and adolescents revisited: A systematic review. Pain 152 (2011) 2729–2738. [4] American Academic of Pediatry : Chronic Abdominal Pain in Children. Pediatrics Mar 2005, 115 (3) 812-815. [5] Francavilla R, Cristofori F, Verzillo L, et al. Randomized double-blind placebo-controlled crossover trial for the diagnosis of non-celiac gluten sensitivity in children. Am J Gastroenterol 2018 Mar;113(3):421-430. [6] Niland B, Cash BD : Health Benefits and Adverse Effects of a Gluten-Free Diet in Non–Celiac Disease Patients Gastroenterol Hepatol (N Y). 2018 Feb; 14(2): 82–91. [7] État des lieux du Fonds Français pour l’Alimentation et la Santé Le gluten – novembre 2016. [8] Reilly NR : The Gluten-Free Diet: Recognizing Fact, Fiction, and Fad. J. Pediatr. 2016 Aug; 175:206-10.

Sur le même sujet, ces articles pourraient également vous intéresser :